Le regard de l’autre

Le regard de l’autre

Publié le lundi 10 août 2020

Dans tous les projets que j’ai pu accompagner en tant que coach, mentor, conseil, ya bien UN truc que j’ai retenu.

C’est que la qualité première de l’accompagnant n’est pas d’être plus intelligent ou plus expérimenté 👨‍🎓

Ni que le manque majeur de l’accompagné est d’être un blanc-bec sans expérience 🐥

Le vrai secret, le seul super-pouvoir du gars qui va aider de l’extérieur un projet à décoller, c’est sa prise de recul. Le simple fait qu’il ne soit pas le nez dans le guidon.

C’est comme quand on prend une photo. On ne peut pas à la fois zoomer sur la jolie fleur au 1er plan, et avoir un panoramique sur le paysage.

Quand on s’investit dans un projet, on est focus sur son truc, à fond. Et c’est bien la moindre des choses de mettre toute son énergie sur le projet qu’on lance et auquel on croit.

Le souci, c’est que ça devient impossible d’avoir en même temps du recul, et donc de la lucidité.

J’ai vu énormément de projets qui ne savaient pas définir leur vraie valeur ajoutée, leur périmètre, alors que de l’extérieur c’était évident. Et à l’inverse j’ai moi-même le plus grand mal à calibrer mes propres projets alors qu’un regard externe m’a apporté à plusieurs reprises une aide puissante.

Et ça, ça ne peut venir que quelqu’un de l’extérieur. Quelqu’un avec un minimum de connaissance du périmètre du projet, mais surtout avec l’oeil suffisamment frais pour pouvoir vous amener ce que vous n’avez plus, cette prise de recul.

Si j’ai un conseil à donner, c’est donc bien celui là : appuyez vous sur le regard de l’autre. Pas un expert qu’on va payer des milliers d’euros. Non, juste un regard extérieur. Quelqu’un de fiable, à la tête bien faite, qui vous amènera pile ce que vous n’avez plus : la vue d’ensemble.

On vous propose une demi-heure gratuite pour parler de ça, en visio. Et ça se passe ici https://jdnco.fr/reserver-un-coaching